Nouvelle

Exigences réglementaires sur l’étiquetage des aliments

Près d’une année s’est déjà écoulée depuis la publication par Santé Canada des nouvelles exigences règlementaires relatives à l’étiquetage nutritionnel des aliments. Les premières étiquettes modifiées ont depuis commencé à faire leur apparition sur les tablettes des supermarchés.

Les nouvelles étiquettes se distinguent par une toute nouvelle apparence du tableau de la valeur nutritive, notamment par :
–    la mise en évidence des calories ;
–    la modification de l’ordre d’apparition des nutriments ;
–    l’ajout de la teneur en potassium ;
–    le retrait de la teneur en vitamine A et C ;
–    l’actualisation des valeurs quotidiennes pour certains nutriments ;
–    l’ajout d’une note complémentaire « 5 % ou moins c’est peu, 5 % ou plus c’est beaucoup ».

La nouvelle réglementation établit des règles simples pour définir la taille des portions affichées sur le tableau de la valeur nutritive afin de faciliter la comparaison d’aliments semblables et refléter la quantité habituellement consommée en une seule occasion.
Les sucres sont aussi mis à l’avant-scène avec l’ajout, dans le tableau de la valeur nutritive, d’un % de la valeur quotidienne et le regroupement, dans la liste d’ingrédients, de tous les ingrédients à base de sucre sous le nom « sucres ».

De plus, les colorants doivent dorénavant figurer dans la liste d’ingrédients sous leur nom usuel (ex. : tartrazine) au lieu du nom générique « colorant ». Des règles de présentation ont aussi été adoptées pour uniformiser la présentation des listes d’ingrédients sur tous les emballages.

L’industrie alimentaire doit s’assurer de se conformer à l’ensemble des exigences d’ici le 14 décembre 2021. Il est donc essentiel de commencer à s’y préparer.

Comment faire face aux changements ?
ANALYSES NUTRITIONNELLES
Lors de la mise à jour des tableaux de la valeur nutritive, vous devrez dans certains cas refaire des analyses nutritionnelles sur vos produits. La valeur nutritive de vos produits peut être déterminée par méthodes analytiques ou par calcul à l’aide de bases de données. Le choix de la méthode dépend principalement de la nature des ingrédients, des variations saisonnières et géographiques, des étapes de transformation et des pertes liées au procédé de fabrication. Le calcul par base de données permet de déterminer la contribution de chaque ingrédient à la valeur nutritive du produit fini. Il s’agit généralement d’une méthode fiable pour des produits ayant subi peu d’étapes de transformation et qui sont composés d’ingrédients simples. Toutefois, les analyses nutritionnelles en laboratoire sont habituellement plus précises surtout lorsque le produit a subi plusieurs étapes de transformation.

Vous pourriez aussi choisir de déclarer volontairement certains éléments nutritifs dans votre tableau de la valeur nutritive afin de gagner un avantage concurrentiel face à vos compétiteurs ou pour en informer les consommateurs. Sachez toutefois que la déclaration de ces nutriments peut devenir obligatoire si vous faites certaines allégations ou si ceux-ci sont volontairement ajoutés à votre produit. Par exemple, la teneur en vitamine D doit être affichée dans le tableau de la valeur nutritive du lait entier.

ÉCHANTILLONNAGE
Lors de l’analyse de vos aliments, assurez-vous d’envoyer au laboratoire un échantillon représentatif de vos produits. Plusieurs facteurs peuvent influencer l’homogénéité de vos produits dont la formulation, le procédé de fabrication, les variations de température de cuisson, les variations des matières premières (espèce, variété, fournisseur, climat), la quantité produite, l’entreposage, etc. Il n’existe aucune approche idéale pour tous les produits, par contre vous pouvez vous inspirer de la méthode d’échantillonnage employée par l’ACIA lors d’un test de conformité, c’est-à-dire le prélèvement aléatoire d’au moins 12 portions individuelles d’un lot, combinées pour faire trois sous-échantillons composites d’un minimum de quatre portions chacun. L’ACIA analyse ensuite séparément chacun des trois sous-échantillons composites pour estimer la valeur moyenne de chacun des éléments nutritifs.

TABLEAU DE LA VALEUR NUTRITIVE
Une fois la valeur nutritive de votre produit calculée, il ne vous restera plus qu’à transférer les données dans un tableau de la valeur nutritive répondant aux exigences. Plusieurs modèles sont disponibles (vertical, horizontal, simplifié, linéaire, composés, etc.) mais ne conviennent pas tous à votre produit. Le format prescrit dépend principalement de la taille de votre emballage et de la composition de votre produit.

PLANIFICATION
Une bonne planification vous évitera d’avoir à jeter des étiquettes à la fin de la période de transition et permettra de réduire vos coûts. Vous pourriez aussi profiter de la mise à jour pour modifier vos recettes ou encore le design de vos étiquettes.

Notez que le gouvernement canadien prévoit d’autres changements réglementaires relatifs à l’étiquetage dans les prochaines années. Il est conseillé de prévoir vos stocks d’étiquettes en conséquences et de demeurer à l’affût des démarches réglementaires.

SOURCE : http://www.actualitealimentaire.com/savoir/exigences-reglementaires-sur-letiquetage-des-aliments

Retour

Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean est un organisme dont la mission est de promouvoir, soutenir et réaliser des projets et des actions liés aux enjeux du secteur agroalimentaire en concertation avec les acteurs régionaux.

Nous joindre

  • 640, Rue Côté Ouest, suite 213 Alma (Québec) G8B 7S8
  • Téléphone : 418 668-3592
  • Fax : 418 668-6138
  • Courriel : [email protected]

Suivez-nous sur :

Partenaires