Nouvelle

Fonds Écoleader : du financement pour une relance verte

Huit entreprises de la région font partie de la première cohorte à recevoir du financement du Fonds Écoleader pour implanter des pratiques d’affaires écoresponsables ou pour soutenir le déploiement de technologies propres. De ce nombre, on retrouve notamment la firme d’avocat Caïn Lamarre, Bioserres Lac-Saint-Jean et la fondation Sur la pointe des pieds.

Lancé en janvier dernier, le Fonds Ecoleader pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean a financé 8 des 14 projets qui ont été déposés tout en rejoignant plus de 150 organisations régionales, pour les informer des avantages d’adopter des pratiques d’affaires plus écoresponsables. Par exemple, la fondation Sur la pointe des pieds (FSLPDP) a reçu du financement pour développer une politique de développement durable, alors que Bioserres Lac-Saint-Jean a reçu une subvention pour planifier l’implantation d’un système géothermique pour chauffer les serres.

Un système géothermique innovant pourrait permettre à Christian Boily, le propriétaire de Bioserres Lac-Saint-Jean, d’éliminer sa consommation de propane, évaluée à 40 000 $ par an, et d’augmenter sa productivité. « Au lieu de creuser des puits verticaux, on veut mettre en place un système de géothermie horizontal, à huit pieds dans le sol », dit-il, en expliquant que ce système ressemble au fonctionnement d’un plancher radiant, avec l’utilisation d’un liquide en circuit fermé qui permet de chauffer la serre en hiver et de la climatiser en été.

Pour y voir plus clair et évaluer le retour sur investissement pour implanter cette technologie méconnue, Bioserres Lac-Saint-Jean, un projet familial de serres biologiques à Chambord, a reçu du financement du Fonds Écoleader, qui finance en partie les devis techniques, les études technico-économiques et les études faisabilité menant à l’adoption de technologie propre. Toutefois, le Fonds ne finance pas les technologies en tant que telles, explique Felipe Soto, agent du Fonds Écoleader pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Le développement durable répond à nos valeurs organisationnelles et personnelles, explique pour sa part Jean-Charles Fortin, le directeur général de la FSLPDP, qui est la première fondation au Québec à recevoir du financement du Fonds Écoleader. À travers notre travail d’intervention par la nature et l’aventure, c’est important pour nous d’être respectueux de l’environnement naturel et humain ».

C’est pourquoi la fondation a décidé d’enclencher un diagnostic qui mènera à une stratégie de développement durable. De plus, l’organisme souhaite mettre en place des normes de gestion d’événements écoresponsables. Pour y arriver, le Fonds Écoleader finance 50 % du coût total, évalué à 12 000 $, pour cet exercice. « On fait déjà plein d’actions durables, mais on veut en faire encore plus », remarque Jean-Charles Fortin.

Pour un projet visant l’adoption de pratiques écoresponsables, comme celui de la fondation, l’aide offerte par le Fonds Écoleader peut atteindre jusqu’à 30 000 $ par entreprise, et jusqu’à 50 000 $ pour un projet visant l’acquisition de technologies propres.

Pour l’instant, huit de 14 projets déposés ont été acceptés, mais d’autres sont en attente d’approbation, assure Felipe Soto. « On a de plus en plus de demandes », dit-il, avant d’ajouter que les difficultés liées à la pandémie de la COVID-19 peuvent devenir des opportunités. « Pourquoi ne pas en profiter pour revoir ses pratiques de façon écoresponsable », ajoute ce dernier.

Pour la fondation Sur la pointe des pieds, c’est justement la pandémie, qui en forçant le réaménagement des activités, a permis d’entamer une réflexion plus profonde sur la responsabilité environnementale, remarque Jean-Charles Fortin.

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, c’est le Centre québécois de développement durable (CQDD) qui est le responsable du Fonds Écoleader. « Nous avons facilité le contact de notre agent dédié au Fonds Écoleader avec les entreprises régionales en lui offrant une vitrine dans la programmation des activités de l’initiative régionale PME Durable 02, ce qui a été très profitable, souligne Nicolas Gagnon, directeur général du CQDD. Notre offre de soutien des entreprises régionales, PME Durable 02, a ainsi été bonifiée d’une aide technique et financière ». Outre l’aide financière, le CQDD, qui est le partenaire national du Fonds Écoleader, a aussi mis à la disposition des entreprises un répertoire de près de 300 experts de partout au Québec, un répertoire de 70 programmes de financement destinés aux projets d’adoption de technologies propres et de pratiques d’affaires écoresponsables ainsi qu’un recueil de 200 outils pour aider les entreprises à passer à l’action.

Le Fonds Écoleader, créé en 2019, dispose d’une enveloppe de 18,5 M$ pour soutenir les entreprises dans l’implantation de pratiques d’affaires écoresponsables et de technologies propres.

Ces sommes proviennent du gouvernement du Québec et elles sont gérées par le Fonds d’action québécois pour le développement durable en collaboration avec le Centre québécois de développement durable et Écotech Québec.

Source : https://www.lequotidien.com/actualites/fonds-ecoleader–du-financement-pour-une-relance-verte-4bb73bd9869a6ae91712fc7627272075?fbclid=IwAR1RfPYzwAHIhqx9unOSx7GWSUdbpV5zuxwlqpKyYwrds829FZhNT-4uGOU

Retour

Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean est un organisme dont la mission est de promouvoir, soutenir et réaliser des projets et des actions liés aux enjeux du secteur agroalimentaire en concertation avec les acteurs régionaux.

Nous joindre

  • 640, Rue Côté Ouest, suite 213 Alma (Québec) G8B 7S8
  • Téléphone : 418 668-3592
  • Fax : 418 668-6138
  • Courriel : [email protected]

Suivez-nous sur :

Partenaires