Nouvelle

La peur des fromagers québécois face à la concurrence européenne

Depuis une vingtaine d’années, le nombre de fromages québécois a explosé, mais confrontée à une crise (comme celle de la listériose) ou à la concurrence étrangère, l’industrie reste fragile. D’ailleurs, l’arrivée prochaine des fromages européens grâce àl’accord de libre-échange – qui est entré en vigueur le 21 septembre dernier – angoisse les fromagers québécois.

« Oui, on a peur; on voit venir un immense train avec ce déversement de fromages fins. Il est difficile de savoir comment le consommateur va se comporter », avoue Jean Morin, de la Fromagerie du Presbytère. Cet artisan ajoute que les fromages européens vont devoir être vendus dans les supermarchés et qu’ils vont nécessairement prendre la place d’autres fromages. « On va tasser les québécois; on ne mangera pas plus de [ces] fromages », craint-il.

Cependant, Jean Morin reste optimiste et espère que le milieu du fromage aura le même rayonnement que celui des bières québécoises, qui réussit à tirer son épingle du jeu malgré la concurrence des bières étrangères et les grandes marques. Il pense aussi que les fromagers québécois pourraient se regrouper sous des appellations comme « fromages fermiers » ou « artisanaux ».

Des fromages régionaux au cœur des villages québécois

Le propriétaire de la Fromagerie du Presbytère croit que les villages du Québec sont colorés par les fromages conçus dans les régions. « C’est une grande fierté [pour la communauté] quand on reçoit des prix. Autour d’un village, il y a des fromages », dit Jean Morin au sujet des récompenses que sa fromagerie reçoit. Il ajoute que ces établissements permettent aussi à des petits villages de vivre.

Située à Sainte-Élizabeth-de-Warwick, la Fromagerie du Presbytère a raflé trois des quatre grands prix Caseus, les « Olympiques » du fromage fin québécois. Propriétaire de la fromagerie Les Fromagiers de la Table ronde, à Sainte-Sophie, Ronald Alary a aussi gagné plusieurs prix. La ferme Alary, qui en est à sa quatrième génération, a ouvert la fromagerie il y a 14 ans pour élargir les activités de l’endroit et permettre aux enfants qui prennent la relève de vivre. Une ferme qui a aussi pris le virage biologique il y a quelques années.

SOURCE : http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/on-n-est-pas-sorti-de-l-auberge/segments/entrevue/39667/fromages-quebec-france-europe-libre-echange-canada

Retour

Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean est un organisme dont la mission est de promouvoir, soutenir et réaliser des projets et des actions liés aux enjeux du secteur agroalimentaire en concertation avec les acteurs régionaux.

Nous joindre

  • 640, Rue Côté Ouest, suite 213 Alma (Québec) G8B 7S8
  • Téléphone : 418 668-3592
  • Fax : 418 668-6138
  • Courriel : [email protected]

Suivez-nous sur :

Partenaires