Nouvelle

Lettre à Madame Marois…

Cher Mme la première Ministre Pauline Marois, M. Cloutier, député de Lac-Saint-Jean, M.Gaudreault, député de Jonquière, M. Bédard, député de Chicoutimi, M. Trottier, député de Roberval,

Il est trois heure du matin, je chauffe mon lait, 63 degrés, 30 minutes, je commence ma journée. Ce sera surement un excellent 14 Arpents, comme toujours. Cependant, mes pensées ne sont pas à mon fromage ce matin, ni à mes 250 meules de Belle-mère à affiner. Le cœur y est un peu moins, l’impuissance et la colère y prend trop de place.

M. Harper, je m’y attendais… Le Québec, il s’en moque. Prendre l’industrie fromagère comme monnaie d’échange pour arriver à ses fins, c’est sournois, c’est déloyal, c’est pitoyable, c’est choquant… mais c’est loin d’être une surprise. Ce que je déplore, par contre, c’est la réponse du gouvernement Marois. Je n’y peux rien, ça ne me rentre tout simplement pas dans la tête, comment peuvent-ils adhéré à cet accord.

M. Cloutier, Ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie et à la Gouvernance souverainiste et député de Lac-Saint-Jean, vous qui avez 4 fromageries artisanales dans votre comté, comment pouvez-vous entériner ce projet ? Comment pouvez-vous restez muet ? Je me rappelle encore les belles paroles du cours de DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL du Ministre des Transports et député de Jonquière M. Sylvain Gaudreault, ancien prof du cégep de Jonquière… de belles idées, de belles paroles… Vous n’y croyez plus ou vous ne pouvez plus y croire ?

Une bataille de David contre Goliath se prépare. Les fromageries artisanales devront se battre contre une industrie dont on n’imagine même pas l’ampleur. N’ayez crainte, elles se battront corps et âme, mais elles devront avoir des appuis… On ne s’en va pas en guerre sans munition…

Ce matin, en tant que relève agricole, nous pensons à notre avenir, à ce que nos parents ont bâti pour nous, pour la région, pour le Québec. Nous croyons dur comme fer qu’il faut être de la bataille, qu’il faut continuer à développer cette industrie florissante. La compétition, elle ne nous fait pas peur… Les fromages Québécois n’ont rien à envier à ceux de l’Union Européenne. Cependant, nous appelons à une compétition LOYALE, nous appelons à des subventions à la hauteur des subventions octroyées aux fromages Européens. Nous appelons à l’appui de notre gouvernement, de nos députés. Nous appelons à la croissance, nous appelons au développement, nous appelons à l’avenir.

Justine, Rose-Alice, Étienne et Bérangère Boivin Côté
Relève agricole de Madeleine Boivin et Normand Côté, Fromagerie Médard
Lac-Saint-Jean

Retour

Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean est un organisme dont la mission est de promouvoir, soutenir et réaliser des projets et des actions liés aux enjeux du secteur agroalimentaire en concertation avec les acteurs régionaux.

Nous joindre

  • 640, Rue Côté Ouest, suite 213 Alma (Québec) G8B 7S8
  • Téléphone : 418 668-3592
  • Fax : 418 668-6138
  • Courriel : [email protected]

Suivez-nous sur :

Partenaires