Mémoire présenté dans le cadre du sommet économique régional

La Table agroalimentaire et le créneau ACCORD AgroBoréal ont présenté un mémoire en vue du Sommet économique régional qui se tiendra le 18 juin prochain à Alma.

Le Sommet économique régional du Saguenay–Lac-Saint-Jean poursuit plusieurs objectifs: — Établir un constat commun sur les défis de développement et de diversification de l’économie régionale et sur ses atouts; — Définir des champs d’intervention stratégiques visant à assurer la prospérité de la région pour les dix prochaines années; — Réaliser un exercice qui met en synergie les acteurs régionaux.

Le mémoire présente 5 recommandations :

1. Promotion et différenciation

Il est nécessaire pour la région de se mobiliser au sein d’une stratégie structurante de promotion des produits différenciés pour le développement du secteur. Cette stratégie doit devenir la pierre angulaire motivant l’ensemble des actions de développement agroalimentaire de la région. Cette stratégie vise à identifier un énoncé de positionnement duquel se déclinera une série d’actions de communication et de promotion adaptées aux marchés ciblés (proximité vs exportation, consommateurs vs industriels). Parmi celles-ci, la mise en place d’une image régionale permettant l’identification, la sensibilisation et la promotion des produits agroalimentaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean doit faire l’objet d’une attention particulière.

2.Diversification des marchés

Afin de maintenir la vitalité de l’industrie agroalimentaire régionale, il devient essentiel de contrer ces changements en diversifiant les débouchés pour les produits et ressources régionales. Parmi les opportunités traitées, mentionnons le marché institutionnel,  le tourisme gourmand, la restauration, la distribution régionale et extra-régionale, les marchés industriels (ingrédients pour les marchés pharmaceutiques, nutraceutiques, cosmétiques, aliments santé, produits de santé naturels) et les marchés d’exportations.

 3. Valorisation des ressources

Les activités de transformation secondaire et tertiaire représentent des activités pour lesquelles le SLSJ devra prioriser leur coordination et développement de façon stratégique. Elles constituent des activités clés qui sont de réels déclencheurs de projets, car elles sont étroitement coordonnées avec les agents de marché (demandes). La valorisation collective, c’est à dire impliquant plusieurs acteurs du SLSJ pour une filière donnée, ne peut se concrétiser que par l’implication, la volonté et la confiance mutuelle des acteurs concernés.  Les prochaines étapes nécessiteront d’importants appuis afin de mobiliser l’industrie et ses partenaires autour de ces projets structurants en allant plus loin dans leur faisabilité technico-économique, en documentant davantage les débouchés de mise en marché et en attirant des investissements pour en permettre la mise en place.

4. Soutien à l’innovation

Un soutien adéquat à l’innovation régionale se doit d’être apporté afin de traduire les opportunités en réelles retombées socio-économiques. La recherche et le développement sont au cœur de tout système productif performant et l’industrie bioalimentaire régionale doit prioriser cet axe pour développer son plein potentiel.

5. Formation et accompagnement

La mise en place de projets variés de formations et d’accompagnement, favorisée par la présence en région d’organismes de soutien à l’industrie, doit être maintenue et dirigée en fonction des besoins spécifiques relatifs aux opportunités et débouchées.

 

CONSULTER LE MÉMOIRE

Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean est un organisme dont la mission est de promouvoir, soutenir et réaliser des projets et des actions liés aux enjeux du secteur agroalimentaire en concertation avec les acteurs régionaux.

Partenaires